User Profile

Julien

Julien@bw.heraut.eu

Joined 6 months, 1 week ago

De la science-fiction pour s'échapper de ce monde mais pas que.

This link opens in a pop-up window

Simon Jimenez: Cantique pour les étoiles (français language, 2021, J'ai Lu) 3 stars

L’humanité a quitté la Terre, devenue inhabitable, voilà mille ans. Elle vit aujourd’hui dans d’immenses …

Roman poignant mais quelques incohérences

3 stars

Le récit tourne autour de la capitaine de cargo Nia, de l’enfant naufragé qu’elle recueille, et d’autres personnage qui gravitent autour d’eux. Ils évoluent dans ce monde éloigné, mille ans après notre ère, où les voyages intersidéraux ont été rendus possibles grâce à des passages dans « la poche », sorte de monde parallèle où le temps s’écoule différemment. C’est difficile d’en dire plus sans dévoiler des éléments majeurs de l’intrigue. Le récit est construit de façon particulièrement originale, grâce à des points de vue de différents personnages au fil des chapitres. Le temps s’étalant différemment pour tout ce petit monde, certains protagonistes disparaissent et d’autres apparaissent au fil de l’intrigue. Le point central du roman est les relations humaines entre les personnages : amitiés, amours, rivalités, tensions, etc. Tous ces sentiments sont d’autant plus exacerbés que les séparations sont souvent longues, voire définitives, en raison des différences de temporalité. …

Joseph Kessel: Le Lion (Paperback, 1976, French & European Pubns) 4 stars

Grand roman

4 stars

C'est difficile de comprendre pourquoi ce roman est si souvent classé dans la catégorie "jeunesse". Hormis le fait qu'un des protagonistes est une enfant, il n'y a rien qui fait penser que ce récit est adapté à un jeune public. L’histoire est racontée par un voyageur qui fait escale dans une réserve naturelle, dirigée par un homme blanc, ancien chasseur, repentant, et consacrant sa vie désormais à la protection des animaux. Le narrateur est fasciné par l'homme, et surtout par sa fille impertinente, qui parle aux animaux et qui entretien une relation fusionnelle avec un grand lion. L’Afrique que décrit le narrateur est dangereuse, la chaleur est oppressante, et malgré les grands espaces, il n’y a pas de moyen de s’échapper. Le narrateur est un état de tension presque en permanence : les animaux féroces, les gardes armés, les rivalités entre les tribus... Il ne trouve pas plus de réconfort …

Stanisław Lem: Le congrès de futurologie (French language, 2021, Actes Sud) 5 stars

En cette fin de XXe siècle, le nombre de futurologues croît à la vitesse grand …

A ma droite les deux reporters dormaient à poings fermés. Les rats continuaient à se promener, dressés sur deux pattes. Puis, nous nous mîmes à éternuer, le professeur et moi, car quelque-chose nous chatouillait les narines. Tout d'abord, je songeai aux odeurs d'égouts; mais bientôt, j'aperçus les premières radicules. Je regardai mes jambes. Pas d'erreur possible! Il m'était poussé des racines à peu près à hauteur des genoux; plus haut, en revanche, j'avais verdi.

Le congrès de futurologie by 

Stanisław Lem: Le congrès de futurologie (French language, 2021, Actes Sud) 5 stars

En cette fin de XXe siècle, le nombre de futurologues croît à la vitesse grand …

Extravagant

4 stars

Le seul roman de Stanislaw Lem que j'avais lu avant était "Solaris", récit fantastique, sombre et introspectif. Je m'attendais donc à retrouver ce style. "Le Congrès de Futurologie" est pourtant à l'exact opposé. Les auteurs qui sont capables de réaliser un si grand écart de style, au service du récit, sont très rares et il faut saluer la performance. Lem nous entraine ici dans une fiction humoristique qui va à deux cent à l'heure, au rythme ou le héros vie les événements dans cet hôtel de luxe futuriste en proie aux révoltes du pays. La cadence est vive, on a du mal à reprendre son souffle et à faire une pause dans le récit. Le burlesque des personnages et des situations nous fait rire toutes les deux phrases. Et puis il y a un événement à la moitié du roman qui rebat complétement les cartes (malheureusement la quatrième de couverture …

Jean-Marc Jancovici, Christophe Blain: Le monde sans fin (French language, 2021, Dargaud) 4 stars

Un gachis

2 stars

On ressort avec un sentiment pour le moins circonspect de la lecture de cet ouvrage. Pourtant, tout commence bien. Le livre se présente comme un dialogue entre le quidam moyen (Christophe Blain, l'auteur de bande-dessinée) et un expert sur le climat (Jancovici). La première moitié de l'ouvrage est palpitant, drôle et fouillé. Il nous rappelle avec détails les affres de l'utilisation des énergies fossiles sur notre monde. C'est précis et percutant, aussi bien pour quelqu'un qui s'intéresse déjà au sujet, que pour le pire climatosceptique. Et puis il y a basculement dans le récit, quand on en vient à parler des solutions. La bande-dessinée devient un tract publicitaire pour la filière nucléaire française. Le parti pris est tellement grossier qu’on pourrait imaginer le livre posé dans les salles d’attente des bureaux d’ORANO. Il balaye les problèmes d’un revers de la main. Tchernobyl ? Pas si grave. Les déchets nucléaires ? …